EDITORIAL DU MINISTRE

Je souhaite m’adresser à vous à travers ces quelques lignes pour vous faire part de la nouvelle vision et des ambitions du Ministère Des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire.
Le Ministère des Finances est le principal responsable des questions financières, budgétaires et bancaires et également en charge de la politique initiée par le Président de l’Union des Comores sur le pilotage des Finances et du budget de l’État. Conscient de cette lourde mission qui m’incombe. Il est essentiel, d’assurer une bonne coordination, de veiller à l’application d’une politique financière et d’une stratégie de développement appropriée.
Pour ce faire, nous devons soutenir cette dynamique de développement qui est la bonne gouvernance des finances publiques, la sécurité fiscale et la croissance des recettes publiques.

La politique de son excellence Monsieur le président AZALI ASSOUMANI qui vise à faire des Comores un pays Emergent 2030 a permis à mes prédécesseurs comme à nous, de suivre cette même approche évolutive, d’engager des nouvelles réformes financières axées sur la croissance économique et l’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens.

La tâche est importante et notre détermination est énorme. Des mesures prioritaires comme l’assainissement des finances de l’État et leurs usages à des fins de développement économique restent notre fer de lance.

Le Ministère des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire avec tous les organes qui lui sont affiliés prônent une gouvernance dont la transparence sera le maître mot de notre politique globale. La transparence des finances publiques sera définie par, l’information claire du public sur la structure et les fonctions des administrations publiques, les visées de la politique de finances publiques, les comptes du secteur public et les projections budgétaires.

Nos ressources intérieures doivent financer des projets de développement qui entre dans le cadre du Plan Comores Emergent.

Notre vision à long terme est d’instaurer un climat de confiance économique entre nous, nos partenaires et les investisseurs potentiels.
Nous savons que les Comores ont beaucoup à faire pour atteindre un niveau digne d’un pays dit Emergent. Et bien que la route semble longue, le Ministère des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire réitère son engagement d’accompagner les projets de développement du pays afin que celui-ci se hisse au même niveau et devient à son tour une nation émergente.
 
Le Ministre des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire.
   
MZE ABOUDOU MOHAMED CHANFIOU

Close Bitnami banner