Une mission du département des finances publiques du Fonds Monétaire International a effectué une visite de travail du 31 août au 14 septembre pour discuter de la situation des réformes et le niveau de mobilisation des recettes aux Comores.

Au cours de ces deux semaines de travail, la mission a mis l’accent sur les enjeux fiscaux prioritaires tels que :

  • La gestion des répertoires, transferts des dossiers et tenue des dossiers fiscaux.
  • Performances des services : civisme fiscal, contrôles fiscaux, recouvrement 
  • Dessin du plan d’action pour améliorer l’activité d’immatriculation.
  • Organisation de l’AGID au niveau de la gestion des ressources humaines.
  • Recherche et traitement des informations, collaboration douane-impôts
  • Digitalisation : télédéclaration/paiement, mobile, factures électroniques
  • Gestion fiscale des moyennes entreprises (DPME)
  • Audit interne et anti-corruption…

Cette mission d’évaluation de la performance de la Direction Général des Impôts a aussi organisé un atelier de formation avec les agents de l’administration fiscale, qui visait à initier les participants à la méthodologie TADAT (Tax Administration Diagnostic Assessment Tool)  

Cet outil permet de :

  • Identifier les forces et faiblesses relatives de l’administration fiscale ;
  • Faciliter un point de vue partagé sur l’état de l’administration fiscale entre toutes les parties prenantes ;
  • Établir un programme de réforme, y compris les objectifs de réforme, les priorités, les initiatives et la séquence de mise en œuvre ;
  • Faciliter la gestion et la coordination de l’appui interne ou externe aux réformes et assurer une mise en œuvre plus rapide et plus efficace ; 
  • Suivre et évaluer les progrès de la réforme au moyen d’évaluations répétées tous les deux à trois ans.

Ce fut un bel exercice que la DGI souhaite renouveler et pratiquer régulièrement aux fins d’améliorer sa performance.

Au terme de cette évaluation, la mission a dressé un état des lieux de l’administration fiscale comorienne, en soulignant ses forces et ses faiblesses. Elle s’est félicitée pour la bonne tenue des travaux. 

À la fin de la mission, un rapport de travail a été restitué au Ministre des Finances.

Il s’agit d’un bilan qui permettra au Ministre de tracer les chantiers à venir et définir avec précision les réformes à mettre en œuvre.

Close Bitnami banner
Bitnami